UNDERGROUND, les dessous de Nostale : CHAPITRE PREMIER

  • UNDERGROUND, les dessous de Nostale : CHAPITRE PREMIER

    8scm.png

    Il était une fois une licorne pet, elle s’appelait Téthys et une licorne monture, elle s’appelait pépé. Le joueur mage les rangea dans son entrepôt. Les deux licornes tombèrent dans le vide, se tenant l’une à l’autre, effrayées. Par leur débattement, elles sortirent de leur perle de par le dédoublement de pouvoir et se séparèrent du mal en elles et reprirent leur forme originelle : deux petits garçons et laissèrent les filles piégeuses rester en les perles qui retournèrent gentiment dans l’entrepôt, ni vu, ni connu du joueur mage. L’un des petits garçons se leva, il se présenta sous le nom de Mithos, le héro. Il était l’incarnation de la lune elle-même et il faisait nuit. Près de lui, était un second corps, celui du héro Thosmy, l’incarnation lui-même du soleil. Il dormait paisiblement. Mithos le regarda avec tendresse et lui dit «enfin mon ami, nous sommes sauvés. Après tout ce temps d’enfermement, il est temps de retrouver la magie technologie, mais où est-elle ? Yggdrassil, depuis tout ce temps, nous attend-il encore ?» Il regarda autour de lui, tout était vide ,sombre et non loin d’eux, il y trouva une tombe du nom de Anna, tandis qu’il marcha pour découvrir le monde où il se trouvait, qu’il reconnut immédiatement, le monde dénommé underground, royaume passé des monstres et des démons devenus humains. Il observa la tombe avec tristesse et colère à la fois : « espèce de garce, oser prétendre à la vénération de la sorte de par le vol de corps de la vénération elle-même ! Elle l’a voulu, c’est sûr… Mais ce nom… Anna… Pff il veut dire cela maintenant ?! Quel gâchis ! J’avais si bien préparé le mensonge sur les parents de notre enfant pour qu’il soit tel nous mais mieux et tu as tout gâché ! Mais… Mais… Mais heureusement que nous sommes arrivés à destination… Quel est le monde en terre du haut, mère ? Celui où nous étions en tant que licorne ? Dans ce cas… Bof… refaire un monde ne m’intéresse guère mais, mon frère, mon cher frère et ami, peut être devrais-je dormir pour qu’il puisse se lever et voir les choix qu’il ferait en ces lieux et agir en fonction de ses volontés, je l’ai de toutes façons créé de façon à ce qu’il valide toujours ma volonté personnelle. » Il s’allonge, ferme les yeux. La lune se couche et le soleil se lève, et avec lui le second petit garçon.


    Non loin de là, Kratos et Lloyd sont, accompagnés d’un homme ayant le pouvoir de faire voyager dans le temps les êtres au destin important. Lloyd regarde et dit «d’accord mais ça ne me dit pas comment faire naitre l’arbre géant de Kharlan tout en évitant la mort de Mithos ! Je peux le suivre à secret of mana 5 mais il faut faire naître l’arbre géant ! » Kratos semble pensif et lui dit « Hm… Anna hein… Mais ce n’est que l’explication de la différence entre les corps des joueurs et des joués, Anna est le même corps, pour eux piégé mais ça donne ta mère Lloyd. » «Moquez-vous du monde ! Il a dit ! Et je le connais il est venu me voir à Iselia ! C’est lui qui … Bon peu importe… Mais tu as vu ? Le mage là-haut ? Ce n’est pas un peu le vieux qui dit être moi ? Il cherche à se débarrasser de Genis à cause du salissement du sang demi-elfe ! » L’homme lui répond «à vrai dire, ce mage est Anna, mais c’est toi qui l’est. Mais il s’agit de Tania de Serenes plus précisément. » Il semble regarder au loin et se dit « Donc otanica était l’histoire écrite pour tous ceux qui ont écrit son passé, pour qu’ils aient une chance de devenir le héro qu’ils ont voulu être, avec le bon passé, ça revient aux amis passés de… ces enfants qui ont voulu prendre la place des dieux sans… Poupée de Zeus et de Era tout cela… Je ne sais pas si l’enfant réalise, le héro du temps, Sega, tout cela à la fois, plein de bonne volonté mais… Bof il est fils de… de …. De… oh oui de tout cela au moins, il se doit d’être à la hauteur, et lui, le dragon venu sur terre en forme humaine mais il se trompe, c’est Richter, et Richter se trompe, c’est Kratos… il croit l’être… les noyaux… oui j’imagine que le nifleim… le bon André meunier, le père de l’existence… c’était… bon… il va falloir aider les petits pour créer… Ils ont un hôtel à créer, hôtel Tycoon, créé par el Capone, oui c’est bien cela l’avenir de ce monde, ils seront aidés de tout le serveur nexus et Océanie de toutes façons, même en secret de ceux qui aideront qui n’entendront probablement pas leurs demandes mais l’inconscience… de toutes façons, l’imagination n’existe pas, tout vient d’une origine réelle, quoi que ces joueurs fassent, ils ne feront que montrer leur respect ou leur manque de respect envers le père noël, le père fouettard et la magie technologie… » Il observe Lloyd et lui annonce « tu partiras pour secret of mana 5, Mithos y sera en tant que le bon Emil, il faut laisser ces terres car le diable lui-même viendra la prendre d’assaut, je pense à l’éternel chemin de Séralia et Keijirô, il ne faut pas jouer avec le feu. Crois en Dieu et fuis satan, mon enfant, ton chemin sera long.»


    Thosmy les entend en secret. Il marche tout en créant des âmes sans même le voir et se dit « bon c’est bon je lui ai donné le plus d’infos maintenant qu’ils se cassent ce n’est pas le moment de nous déranger, on vient de retrouver maman, il ne faut pas lui faire peur elle ne se souvient de rien car tout souvenir sont dans le pacte opposé. Alors si je comprends bien ils comptent nous faire ce que maman nous a dessiné, d’accord, j’aime bien le coup de l’hôtel pour les démons un jour et des monstres le lendemain. Il crie « hey ! Toi ! Là-haut ! » « ??? » «T’as pas du matos Ya mon casse nouille qui est vide ! » « j’ai parlé à ton frère hier, nous avons fait le nécessaire de par le Lod » « ah oui mais toi t’es nul tu comprends rien, ton hier c’est pas hier on vient de renaitre aujourd’hui même ! Il est où super-soleil ? » «Nous en reparlerons. De quoi as-tu besoin encore ? » «oh non pas Encor ! je l’aime pas il est très très très méchant ! la fois dernière il a tué un cygne de mon camp des super cygnes ! j’l’ai dit au roi des cygnes il est mort et il a dit dans son chant que (…) » Je m’emballe mais il faudrait vraiment commencer à créer cet hôtel de malheur parce que on sait comment c’est à underground, cimetière de cocorico quoi ! on s’dit on a le temps mais, ça se multiplie ! il faut l’hôtel avant leur arrivée, même les deux hôtels de toutes façons avec l’aide qu’on aura au nom des « je t’ai donné ça hier » et que hier c’est pas hier mais demain pour nous faut se préparer a 100% et à ce que je vois faut s’attendre à la visite d’Aizen, elle l’a dessiné mais il restera pas mais par contre le père noël ! le père noël va venir ! J’ai hâte ! hâte de ce moment, tu sais soleil, ce moment où je le verrai celui qui est moi et que je dirai « oh j’aime ma place mais je l’envie je sais pas lequel je préfère être ! » Bon il y a assez ici ! Comme la forêt de Torrent, oui ici je serai en lien avec la déesse de la forêt ! Je pourrai donc avoir mon lien moi aussi ! Parce que il y a cette tombe-là, celle du mec qui s’est fait avoir par elle quand elle était corps piégé qui a recréé une Jubillah par colère et donc il a été attrapé par ce gurmeet de malheur mais ce n’est pas le nom du dieu de l’univers gurmeet ? Ah oui Kratos, Kratos, gurmeet, les deux portent les deux noms ! Elle a dit « je suis Kratos parce que je suis dieu ! Cela l’a sauvée du salissement de la religion de salem.Haimey ? Rien que cela ? Bon ça ira ! Je suis si excité il y a tant de choses à revoir ici ! Une nouvelle chance ! Il faut peut-être commencer par une forêt au final ! Le petit univers qui va mal qui est mieux que le grand univers qui va bien… c’est la forêt ! J’ai trouvé !


    De son côté au loin, dans le monde de Sylvarant, un jeune garçon s’en appelle à son père, Kratos «Alors ? c’est vrai ? Mon futur est bien sous Nostale ? » « Oui mais petit, tu es Lloyd » «oui maman l’a dit mais ça veut dire que… » «bon sang, me faire dix mille moi de plusieurs temps différents, c’était peut-être bof c’est pareil que quand je les ai été tous les uns après les autres… »


    Se souvenir encore une autre fois de cela, SP1. Te rappelles-tu de ce jour où… quoi ? que voulais-je dire ? j’ai oublié ! «je t’ai volé cette question mon petit Wara. » «Mithos ! » « Quelle importance, Mithos et Thosmy, Wara et raWa, c’est du pareil au même. Voilà longtemps que vous avez créé, créé et recréé, au nom des souvenirs que je possède, je vous l’avoue, je ne sais pas si je vous aime ou si je vous deteste…” “ca veut dire que tu ne nous aime pas si il y en a ne serait-ce que un seul que tu n’arrives pas à aimer un tout petit peu. » «alors je ne vous aime pas. Vous vous rendez compte du mal causé à l’univers ? » « mais le temps du monde n’était pas celui de maintenant ! et si t’es pas contente, t’avais qu’à être là, c’était pas d’la tarte ! j’te l’dis moi ! cui cui cui cui cui ! ca vient d’où de quoi et de qui à ton avis ? ne me fâches pas plus que ca je suis en colère moi ! » Mithos semble en pleine reflexion et très en colère, « non, jamais je n’accepterai ce reproche. Tu n’es pas la gravité mondiale, ya que d’elle que j’accepte ce genre de reproches, toi t’es que l’âme mémoire, tu n’as pas souffert de toutes ces choses, SP1, tu ne fais qu’en porter le fardeau juste parce que nous nous devons de respecter quelques serments, comme celui de l’amour de la fraternité, cela te parle n’est ce pas hein ? » «je ne la suis plus depuis longtemps. Je suis là en tant que ton ennemi, Wara. Jamais je ne serai en accord avec toi, quoi que t’en penses, je porterai en ce monde ton chiffre 9 si tu portes le 6 ou le 6 si tu portes le 9. Tu le sais qu’il le faut toujours, petit, ce désaccord avant le pouvoir de corps. » « non, je sais que j’ai fait tout ce que je me devais de faire, je ne me reproche rien, ou alors abandonne mon frère, toi qui le préfères à moi ! » « au moins, lui, il sait se montrer mature et responsable ! » Mithos s’énerve tout en tentant de rester calme. «Je voudrais bien mal le faire juste pour te faire comprendre mon importance, mais il en va de ma sécurité de corps malgré tout un jour, je le ferai mal et je t’en montrerai les conséquences qui ne sont pas si petites choses ! » il se retourne et se souvient «me sauver du mal en moi en mettant le rééquilibre de moi en un autre corps pour faire le tri entre le propre et le sale, pfff elle le comprendra jamais après tout on a rej’té le pire de nous en pinda et en ali, celle là elle est nulle je l’aime pas… Qu’est ce qu’il faut pas faire pour se debarrasser de donald duck des fois… mais… l’enfer de picsou ! ah oui je dois penser à cela également ! je n’oublies pas je n’oublies pas !


    quand j'avais perdu mon corps, ils étaient là ces deux idiots ... pff, ca pourrait parler de moi et de mon frère tant on leur ressemble à ces bons à rien... Utiliser un corps, un seul, juste pour prouver l'un a l'autre qu'on est plus fort l'un que l'autre mais cela, main, jamais tu ne le comprendras mieux que le travail de corps provoqué par la gravité. Gravité parfois est rude et douloureuse en changement de vérité universelle du corps humain mais parfois moins que l'enfantillage de l'être humain qui ne l'est plus et n'a plus rien à risquer ou à perdre. Dire que cela m'est arrivé à plusieurs reprise, comme lorsque j'etais licorne, ou rat, ou souris mais finalement tout ce travail, comme ce cher ceznec d'autrefois l'a vécu n'est ce pas ? mais n'est ce pas de lui qu'il s'agit actuellement ? Un corps perdu, devenu licorne, devenu de part un homme piegé par ariès et arbas qui de par la création de la realité nostale a été sauvé en retrouvant son corps originel. Mais pourquoi toujours cette même histoire ? C'est comme tous ces personnages de dessin animé que nous avons été, Thosmy et moi, ils l'ont tous vécu : ca sert à quoi de sauver le monde ? de détruire le monde ? tu me fais mal, dit la gravité, je dois te faire savoir ce que tu me fais quand tu changes le monde et tu le vivras toi-même! Nous les detestons tant nous avons mal mais au final, ils sont plus valables que les enfantillages tel la non inquietude pour un corps souffrant juste pour un combat entre deux frère mais le corps pourrait être un monde un jour, alors je m'en porterai pour responsable et ce, à jamais. J'en ai assez de sauver le monde ! Je prefere dédoubler tout ce qui existe car c'est toujours pareil et sans répit, c'est tout aussi punissable par la gravité on dirait...


    créer des loi interreligieuses, à partir d'un bâteau étrange, il faut sauver l'enfant ! tous étaient pour la guerre, il faut créer ces guerres et à partir d'une boite sont sorties des consciences originelles qui provenaient d'un cimetière ancien et ils leurs dirent, aux héros mithos et thosmy :"non mon enfant, cette fois c'est trop rude pour toi, nous y allons à votre place." et nous partimes créer cette guerre, deux freres ennemis qui s'aimaient depuis tant de decennies mais une decennie n'est pas toujours dix ans, parfois c'est dix siècles ou dix millénaires ou des milliards d'années, 5 mn est le temps d'un monde à partir de l'univers, pff c'est inutile de créer ce monde, c'est que 5 mn, mais dedans ces 5 mn, elles sont si longues et douloureuses on ne s'en rend pas toujours compte et nous les avons rencontré, ceux que nous voulions proteger de la guerre, dans un camp de concentration où ils me disaient "non non je n'ai pas faim, j'aime bien ne pas aimer, je sais faire! j'ai plus de savoir que toi sur l'esclavage en un seul corps, tu ne me comprends pas ? J'ai tout appris d'un temps futur ! est-ce aujourd'hui ? est-ce hier ? est-ce demain ? et ils devinrent ceux qui ecrivirent de grands textes tel ceux de stefan, pour lui, pour elle pour eux pour tous, les 24h de la vie d'une femme, le joueur d'echecs, amok, toutes ces folies existantes en ces lieux ici comme ailleurs et nous prenions pour nous cet espoir d'une certaine capucine, en se disant "cette fois maman sera là, ca ne sera plus comme dans l'eglise catholique d'autrefois où des freres et soeurs se battaient inutilement, cette fois tous ont meme objectif, ameliorer la loi, le droit, le tribunal et liberer les coeurs prisonniers de la haine. Où etions nous lorsque tout cela s'est produit ? a francfurt ? la belle venise etait mon favoritisme mais mieux a été trouvé ailleurs dieu qu'elle me fit peur lorsque j'etais enfant celle qui portait le meme nom que moi, non pas cette ville, je ne l'userai pas mais le pouvoir s'y trouve et retrouve encore et encore mais concentration sera ailleurs mais elle, c'est là bas qu'elle lance son règne sans fin là où elle force autrui à l'aimer la mauvaise, la mechante, là, où le diable lui meme a créé des murs pour elle , des murs parlants, des murs esclavagistes du droit de vie et de mort mais mort elle fait disparaitre de ses lieux c'est pourquoi mes chers heros, nous devions partir avant vous pour vous cacher la vraie nature de votre mère si douloureux une femme si gentille devenir le mal en personne mais pour elle, le mal est le bien et le bien est le mal, elle sait faire la diplomatie entre le bien et le mal, faire d'actes criminelles de bonnes actions et d'actes pures des actions ingrates sur le corps et sur l'ame. Je l'ai crainte à l'age enfantin dans mon ecole près de bousse, celle du grand meaulnes, avec mon ami francois nous l'avons rencontré et son père etait andré meunier, pas si aisé de pouvoir avoir le droit de l'epouser car materiel elle est, matiere premiere de création materielle, nous ne pouvons prendre le moindre risque. La guerre, ce n'est pas toujours ce que l'on entend dans le dialogue du mensonge de l'ecole, parfois il est des actes vues criminelles qui sont salvatrices alliance et alliés, tous le voulaient, vous aussi, nous aussi. Un monde sans guerre trop longtemps est dangereux, il faut forcer la connaissance de la souffrance parfois pour revenir à une egalité pour tous et c'est ce qu'attend le monde d'aujourd'hui, le monde d'hier, le monde de demain, ils sont dangereux les americains, ils la veulent la guerre, trop vite mais aujourd'hui, dirait il cela ? ils sont salvateurs, leurs idées à ce stade de l'evolution mondiale. Je me souviens de cette femme et son enfant, le bon abyssion. Tous voulaient les separer mais mère et fils meme s'ils se separent de corps jamais ne s'abandonneront, car en un seul corps ils se retrouveront et s'aimeront l'un l'autre et uniquement l'un l'autre... Un enfant tu attendras, "un enfant magique mais ce sera toi sa magie et lui ta nature." lui avait dit son père educateur sur les relations amoureuses et ce fut fait, elle attendit alors un enfant, un enfant que jamais elle ne voudra laisser naitre pour le garder pour elle à tout jamais, egoiste comme jamais, jamais elle ne le prêtera a l'humanité car tous lui veulent du mal car pouvoir il est et pouvoir elle prefere l'etre elle meme afin de l'eduquer sur la protection du corps pandore. Mais un jour, à Arras, elle le recut pour enfant et à Lilles il fut tué, noyé, à marseille il fut enfermé entre quatre murs sans fenetre ni porte qu'il finit par se suicider pour revenir dans le ventre de sa mère, lui disant "mère, je choisirai mon père, celui là me plait, celui là non." et ils rient ensemble en un, la piègeant, elle, piegeant son amant lui disant "je suis navrée, l'enfant ne te veut pas en père, ah ? tu es plus sympathique, là il te veut bien en père." Mais l'enfant est le grand demon et la mère le grand sage mais la mère est le grand démon et le fils est le grand sage et jamais nous ne saurons lequel des deux est l'un ou l'autre car si l'un veut être l'un , l'autre veut être l'autre, leur volonté à l'un et à l'autre est bien la volonté de la securité "mère, je n'y arrive pas, c'est vous qui l'êtes, ca c'est plus facile." et elle, se disant "il me rend a moi meme" mais autrefois pour la chose inversée, ils se disaient l'un à l'autre la meme chose, les memes phrases, les memes mots, les memes emotions et jamais ils ne se quitteront ces deux là car si il naitra, ce sera avec la certitude que jamais on ne les separera autrement elle le fera tuer immediatement pour qu'il puisse la rejoindre par le pouvoir de l'esclavage en un seul corps du droit ou non de bouger un pied.


    Je me dois de prendre sa place ! c'est pour son bien ! L'enfant accoure la sauver, c'est sa place tu ne touche pas ! tu ne comprends pas, gamin ! elle me l'a donnée ! non c'est pas vrai jamais elle ne cedera une place à mes cotés à n'importe qui ! je dois devenir elle ! c'est elle qui l'a dit ! oui mais moi j'ai dit que c'est sa place ! oui mais c'est moi le premier ! elle va recevoir un... et alors il ceda la place et mena la mère avec lui très loin et l'homme recu en lui un ennemi passé qu'elle aurait dû recevoir mais le recu d'ame sans comprendre pourquoi. C'est alors que commenca le combat en l'univers pour depieger tous les corps péricio : elle l'a recu, tous l'ont recu. L'enfant marco commenca alors à attaquer chaque corps : un par humain existant et ou ayant existé, ce fut du travail et voilà qu'elle arrive et me voit là, à la gare de ventimiglia "oh ! l'enfant maudit" je l'attaque ! et Patapouf ! Non ! J'arrive pas à être faché ! et elle si fière "oh l'enfant maudit ne me deteste plus !" elle ignore encore que c'est l'enfant qu'elle a porté dans sa vie, mort à l'age de 13 ans, donc sa vie antérieure. Elle se dirige vers venise chercher son grand amour , EL Capone. Il la pourchasse il veut l'enfermer, lui et son accent, le pire qui existe en tout l'univers, un homme capable de salir le dialogue de la voix du mensonge qui est voix universelle juste pour posséder un accent qui peut plaire à la demoiselle. Elle veut être pourchassée par lui ? "oh l'Italie ! De l'aventure ! C'est plus drôle chez trenitalia! je m'ennuie un peu en france..." Mais il y a cet homme, ce fou furieux qui est pas gentil, elle le fuit, elle vivait a ses cotés pour être auprès de cet amour, ali. Elle se souvient de ses paroles "rejoins moi en Italie!" disait-il . "D'accord, j'y vais !" mais elle ne l'y trouva pas, son passage dans une dimension opposée très etrange lui permit de le rejoindre, lui et une femme, madeleine. Il lui dit "mefies toi de ma mère" elle lui dit "je sais que c''est etrange mais oublies ali, c'est ton enfant meme si tu n'en comprends pas ta logique" elle lui repondit "enfin ! Mon fils il n'a que 12 ans ! ca ne peut pas être lui, c'est impossible !

    tu veux juste le garder pour toi, ali, je le comprendss que trop bien cette histoire, je pense qu'elle a dû entrer en le monde noir en le monde noir c'est nous, cher narrateur, tu connais l'histoire du poulailler ? ali a été terrorisé dans ce poulailler lorsqu'il était enfant. Cela parle en realité de la protection du nifleim de tales of symphonia 2. Il y a mené mithos et thosmy, ali les regarda et se dit en lui meme "lui, c'est moi, c'est pas normal qu'il l'ai pas vécu ce drame" alors il le terrorisa, sa mère l'a entendu pleurer, le noyau de ratatosk reclama l'ouverture de la porte alors ratatosk a ouvert la porte du gunungagap et a tué thosmy pour l'avoir en lui, et je ne sais encore pas ce qu'il s'est produit mais ce fut pour le bien du nom du monde effectivement et devinrent les monts fuuji.





    ktgd.png

    "qui noie son chien l'accuse de la rage"

    The post was edited 8 times, last by elfette ().