La ZAD Notre-Dame-des-Landes

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our use of cookies. More details

    • La ZAD Notre-Dame-des-Landes

      Salut !

      Comme vous l'avez probablement, ou pas remarqué les forces de l'ordre sont actuellement entrain de mener des actions de désoccupation et de destruction de logements construits sans autorisation sur l'emplacement de l'ancien potentiel nouvel aéroport Nantais.
      En effet, le projet devait débuter en 2014 pour ouvrir en 2017, mais a été officiellement annulé en 2018.

      Cette fameuse ZAD à Notre-Dame-Des-Landes est donc en cours de desoccupation de personnes vivant là-bas et ayant établi leur propre société.

      La dite desoccupation cause des confrontations houleuse entre forces de l'ordre et habitants de la ZAD, ainsi que des sympathisants.

      Voilà voilà, vos avis sur tout ça ?
      Je post apres pour ajouter mon avis, c'est trop penible sur téléphone alt+r


      "Je propage le virus et je vends le vaccin, je suis machiavélique,
      Je regarde des vidéos de complotistes, je ne regarde pas le satellite"
    • Bah je suis carrément du côté des zadistes... Ça fait des années qu'ils vivent là-bas, essayent des méthodes de cultures différents (permaculture, etc) et des gendarmes viennent détruire tout ce qu'ils ont construit car "ils n'ont pas le droit d'être là".

      Les Zadistes ont été soutenus par les paysans de la région, pour empêcher ce projet d'aéroport, et vivent maintenant sur ces terres alors je comprends pas vraiment qu'on puissent leur dire "vous n'avez pas le droit d'être là depuis deux ans, mais on vous le dit que maintenant car il y avait une raison avant..."

      Pour donner une idée du rapport de force, c'est 250 agriculteurs contre 2500 gendarmes, armés de FAMAS, de grenades, de boucliers anti-émeutes, et accompagnés de blindés et d'hélicoptères. Les gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre sont pour certains périmés depuis des années, et peuvent donc causer des dégâts irrémédiables aux yeux. Le fait que l'accès soit interdits aux journalistes par les forces de l'ordre n'arrange pas vraiment les choses. J'ai vu une quarantaine d'image d'un photographe présent durant l'attaque, et on se croirait à la guerre... (drive.google.com/drive/folders…F6u2oOuNU9BAo?usp=sharing)
    • Svenor a écrit:

      Bah je suis carrément du côté des zadistes... Ça fait des années qu'ils vivent là-bas, essayent des méthodes de cultures différents (permaculture, etc) et des gendarmes viennent détruire tout ce qu'ils ont construit car "ils n'ont pas le droit d'être là".
      Occupation illégale d'un terrain qui ne leur appartient pas, c'est 6 mois de prison et 3750€ d'amende, c'est écrit dans la loi.

      Attaques des forces de l'ordre au cocktail molotov, parce qu'ils se plaignent qu'on les expulse d'un endroit qu'ils squattent sans la moindre autorisation, c'est le monde a l'envers

      Le projet d'aéroport étant fini, y'a plus aucune raison pour eux d'y rester, ils possèdent pas le terrain, ils le squatte, c'est pas chez eux, c'est normal qu'ils soient expulsés, ca s'appelle la loi.

      C'est pas des seigneurs, ils enfreignent la loi, a juste ou mauvaise cause, peu importe, le fait est qu'ils sont dans l'illegalité, et sont prêts a blesser d'autres humains(les gendarmes en l'occurence) pour rester dans l'illégalité, cela s'appelle de la criminalité, je comprends pas qu'on puisse être de leurs coté après l'abandon du projet de NDDL.
      >ALL
    • Svenor a écrit:

      Bah je suis carrément du côté des zadistes... Ça fait des années qu'ils vivent là-bas, essayent des méthodes de cultures différents (permaculture, etc) et des gendarmes viennent détruire tout ce qu'ils ont construit car "ils n'ont pas le droit d'être là".
      Pour être brut, ça reste ni plus ni moins qu'une bande de teufeurs installée sur un terrain ne leur appartenant pas pour protéger la nature des grands méchants qui veulent enfouir de l'uranium en dessous de la ZAD, qui se nourrissent en cultivant autant de carottes que de cannabis.
      La prescription acquisitive est de 30 ans, il leur manque donc 29 ans avant de pouvoir prétendre à la propriété du terrain.

      Le fait est que NDDL résulte d'une grande vague d'expropriation. Donc il y a des citoyens à qui on a pris le terrain (pas forcément racheté, l'État peut récupérer un terrain pour 1€ symbolique s'il le souhaite) pour un grand projet d'aéroport et d'enfouissement, qui ont entendu la décision du gouvernement quant à l'annulation du projet (et l'éventuelle restitution des terrains aux personnes expropriées) mais qui ne peuvent pas récupérer leur dû à cause des zadistes.

      C'est une région agricole, et la plupart des paysans aux alentours se sont ralliés à la cause des zadistes (contre l'enfouissement qui pourrait nuire à la production) ; mais pas tous. Et si par exemple ils occupent des terrains de paysans ou de propriétaires qui sont contre leurs principes, les propriétaires assistent impuissant au squat et le subventionnent (puisque bien entendu ils doivent toucher RSA/Chômage et compagnie).
      Peut-être par chance, en cas de restitution des terrains expropriés le ou les paysans propriétaires de la parcelle sont d'accord pour céder/vendre/autoriser l'occupation, pourquoi pas les laisser vivre ici ; mais pour le moment il appartient à l'État et ils n'ont rien à y faire.
      Et si le ou les propriétaires en question veulent récupérer leur bien pour en jouir pleinement (vente, augmentation de production pour agriculteurs/éleveurs, construction de maison et j'en passe), ils en ont le droit aussi.
    • Finalement je vais me taper un pavé au téléphone, tampis.

      Je pense que ces Zadistes sont vraiment des clochards des bois, franchement je trouve pas d'autres mots. Au final ils ne font ni plus ni moins que les punk à chiens qui se piquent dans paris et contre lesquels les chauffeurs de métros parisiens s'offusquaient récemment.

      La télévision nous montre ce qu'elle veut qu'on voit, mais bien que présents dans un climat de bonne humeur, ce ne sont rien d'autres que des anarchistes dans la forêt, amassés parce qu'ils ont pas réussi à vivre avec le monde civilisé.

      Puis ça me fait rire les personnes qui se joignent à la cause de ces gars sans rien savoir de comment ils vivaient dans la forêt, de pourquoi ils se sont retrouvés là etc...

      Puis comme l'a souligné Neph, ces terres ne leur appartiennent aucunement. Ce sont juste des punks à chien de la forêt, voilà tout.


      "Je propage le virus et je vends le vaccin, je suis machiavélique,
      Je regarde des vidéos de complotistes, je ne regarde pas le satellite"
    • Neph a écrit:

      Pour être brut, ça reste ni plus ni moins qu'une bande de teufeurs installée sur un terrain ne leur appartenant pas pour protéger la nature des grands méchants qui veulent enfouir de l'uranium en dessous de la ZAD, qui se nourrissent en cultivant autant de carottes que de cannabis.
      notre dame des landes se trouves a bure
      vegecru.com/graine-chanvre
      ca semble un tres bon aliment meme si j'aime pas les trucs qui depasse les 100% des ajr
    • Moui enfin un livre daté d'une époque avant jesus christ, mon petit doigt me dit que depuis y'a eu des changements et le modèle n'a aucun aucun aucun point commun avec le français, commence simplement par l'aspect social.
      En plus, ce traité de guerre est d'un point de vue guerre à l'échelle de pays et d'armée notamment défensive (cf le fait que c'est la méthode avec une protection derrière la grande muraille contre les barbares)
      Pas de 100 punks à chien face à des crs qui se font attaquer et insulter par l'opinion public qui pense avec son cul quand ils se défendent.
      Personne n'est blanc ou noir mais les forces de l'ordre qui nous défendent sont les seuls insultés dans cette histoire.


      + as-tu lu le livre opposum ? la trad que javais a une époque etait tres bancale et critiquée


      "Je propage le virus et je vends le vaccin, je suis machiavélique,
      Je regarde des vidéos de complotistes, je ne regarde pas le satellite"
    • Je dis pas que c'est la fête au village non plus.

      Ils squattent des terres qui ne sont pas à eux, ils se font foutre dehors, fin de l'histoire.

      Introduction dans une propriété privée, trouble de l'ordre public et surement bien d'autres choses.

      Quand tu vois que les zadistes lancent des petits "ta mère suce un ours" aux crs, faut pas abuser.
    • Bon apparemment, je vois que tout le monde ici est d'accord pour dire que les zadistes sont des branleurs, et qu'ils l'auront cherché s'ils se prennent une balle...
      Euh... Sérieusement ? Pour info, les médias se sont rangés très récemment du côté des zadistes (et encore) suite aux violences policières subies par les journalistes venus faire des reportages (Vidéo d'une manif à Nantes, même pas sur la ZAD). Si vous vous étiez renseignés un peu, vous sauriez que les zadistes ne sont pas des "punk à chiens branleurs", comme vous le dites avec tant de condescendance... Je suis allé personnellement sur la zad pendant un week-end, et les casses viennent principalement des gendarmes. Suffit de voir le rapport de force pour se rendre compte que les zadistes ne peuvent strictement rien faire, même s'ils le voulaient.
      J'imagine que ça vous plaît les aéroports à tout-va, les mines d'uranium et les piscines nucléaires ?
      Et, juste pour rappel, c'est les habitants du coin qui ont crée la zad, avant d'être rejoints par d'autres militants écologistes.
      Si vous arrêtiez d'écouter BFMTV, vous vous rendrez peut-être compte que c'est autre chose que des dealers de drogue contre des gentils CRS tout mignons
    • Bonsoir,

      Je suis neutre personnellement. Les zadistes n'ont pas grand chose à faire là et les gendarmes ne savent pas comment gérer la situation, et en viennent donc aux violences policières.

      L'argument que je vois ressortir à tout va côté "Anti-Zadiste" c'est : "C'est illégal donc ils doivent partir".

      Je vais donc vous poser une petite question, il n'y a pas de "bonne réponse", ni de "mauvaise".

      Peut-on enfreindre la loi au nom de ce que l'on croit juste ?

      Personnellement, je pense que oui, dans un contexte extrême. Là, ils veulent tout de même les "virer de chez eux" après qu'ils aient bâti tant de choses alors qu'ils auraient pu le faire bien avant pour les mêmes raisons.

      Personnellement, même si je ne suis pas une "Punk à chien", je comprends parfaitement que l'on veuille défendre et protéger son "foyer", et à côté, je comprends aussi totalement que la loi, c'est la loi et que les gendarmes se doivent de la faire respecter.

      C'est un débat sans fin, et je pense que nous savons tous que ce ne sont pas les hors-la-loi qui vont s'en sortir. Au moins, ils auront fait tout ce qu'ils pouvaient pour protéger leur foyer, mais violence ou pas violence, cet endroit ne leur appartient malheureusement pas.
    • Ils peuvent défendre ce qu'ils veulent, comme dit Illmatar c'est noble. Mais ça reste des "expérimentateurs sociaux" qui se sont installés illégalement sur un terrain qui ne leur appartiennent pas (que ce soit les paysans qui les aient aidé ou non), qui vivent et fument le chichon en communauté.
      Et que les médias se soient rangés de leur côté (pour la cause je présume), ça reste qu'une bande d'assistés sociaux qui squattent et à qui on devrait filer un terrain gratuitement parce qu'ils ont planté 3 poireaux bio.

      La seule nuance entre les gendarmes et les zadistes, c'est qu'il y a un camp soumis à des ordres. Ces mecs là n'ont pas demandé à être là, et ont encore moins envie de se prendre de l'acide sur la tête, en revenant blessés auprès de leurs familles respectives, dans leur maison louée ou achetée grâce à leurs heures de TRAVAIL, victimes de 200 hippies qui eux attaquent de leur plein gré des personnes n'étant pas d'accord avec leur cause.
      Il y a des lois en France, si ils veulent un terrain, qu'ils se le payent.
    • Pourquoi on peut pas like des messages ici ... :/

      Je plussoie tout ce que @Neph dit, et je tiens à souligner que les CRS bien qu'il ne soit pas tout blancs sont des personnes qui agissent dans l'intérêt commun et surtout nous protègent, comme notre police. Ce serait dommage d'interpréter ça autrement.
      Je suppose que j'ai pas besoin de reprendre l'exemple du supermarché avec l'attaque terroriste pour montrer qui ils souhaitent protéger et les moyens qu'ils y emploient.


      "Je propage le virus et je vends le vaccin, je suis machiavélique,
      Je regarde des vidéos de complotistes, je ne regarde pas le satellite"
    • Svenor a écrit:

      Suffit de voir le rapport de force pour se rendre compte que les zadistes ne peuvent strictement rien faire, même s'ils le voulaient.
      Bien sur, mais là n'est pas la question ! Certes les gendarmes pourrait employer des méthodes plus "douces" (bien que ...) mais, les Zadistes sont dans l'illégalitées la plus totale ! Qu'ils aient construit des maisons, c'est bien ! Tant mieux pour eux ! Qu'ils aient survécu ? Génial ! Mais là le projet d'aéroport est fini, ils squattent donc illégalement une terre qui ne leur appartient aucunement !

      Je veux bien comprendre qu'y allé aux FAMAS explosé leur foyer en un temps record ne plaise à tout le monde ... Mais il faut aussi comprendre que les zadistes n'ont rien à faire là ...

      Enfin, les deux points de vues se défendent comme l'a dit Brochette, ceci dit, je pense que conformément à la logique, les gendarmes sont plus dans les règles que les zadistes pour les points cités auparavant.

      EDIT : Message non-envoyé en entier

      :CG7: :CG3:
    • Dans le fond, je suis d'accord avec vous, mais l'argument qui ressort le plus, c'est "c'est illégal".
      Il me semble que c'était aussi illégal avant... :/
      Complètement hors sujet
      Comme l'a exposé @Brochette, est-qu'il n'y a pas un moment où les mentalités et les lois doivent évoluer ? Entre chaque République, il y a eu une période de dictature (à part pour la cinquième, De Gaulle voulait juste plus de pouvoir en tant que président) est-ce nécessaire d'en passer par là si on veut changer notre régime sans transgresser les lois ?


      Le truc qui me gêne le plus, c'est la violence utilisée, alors que dans le même temps, certains paysans/zadistes avaient entamés des négociations et des procédures de régularisation avec l'état et la préfecture, qui ont été du coup abandonnés, vu que leur "projet agricole" mis en avant dans cette même procédure a été détruit par des CRS (ce sont des hommes comme les autres, avec leurs qualités et leurs défauts, je fustige ici leurs supérieurs, cf Gérard Collomb)